Février et mars 2013 : Ivan le Terrible

L'Alouette a participé cette année à une aventure hors du commun :

Ivan le Terrible de Sergueï Prokofiev (1891 – 1953)
Affiche Ivan le Terrible Affiche Ivan le Terrible

Dans le cadre de son 150e anniversaire, la Musique Municipale de Genève a convié huit chœurs à l'accompagner pour interpréter cette œuvre impressionnante au Grand Théâtre à Genève. Six chœurs vaudois, dont l'Alouette, ont pris le pari d'organiser dans la capitale vaudoise un concert supplémentaire dans la prestigieuse salle du Théâtre de Beaulieu.

Le public vaudois a découvert, sous la direction de Ferran Gili-Millera, cet oratorio pour chœur mixte, récitant, baryton, contralto et, en première mondiale orchestre d'harmonie.

Cette œuvre est composée d’extraits de la musique du film éponyme de Sergueï M. Eisenstein sur des textes d' Eisenstein et des poèmes de Vladimir Lugovsky.

A l'origine du projet : Ferran Gili-Millera

C'est en tant que directeur de la Musique Municipale de la Ville de Genève qu' il transcrit l'oratorio de Prokofiev pour orchestre d’harmonie, sur la base d’un arrangement d’Abram Stassevitch, avec l’accord gracieux des Editions Sikorski, à Hambourg, ayants droits de la partition originale.

Ce travail impressionnant a porté ses fruits et a permis à la Musique Municipale de la Ville de Genève de proposer en février 2013, dans le cadre de son 150ème anniversaire, la création en première mondiale de cette version pour orchestre d’harmonie.

La première représentation a eu lieu au palais de Beaulieu, à Lausanne, le 24 février 2013 .

Les deuxième et troisième au Grand Théâtre de Genève les 22 et 23 mars 2013.

Les quelques 350 musiciens et chanteurs qui constituent l'ensemble, dirigé par Ferran Gili-Millera, proviennent de neuf sociétés de la région :

L’exécution musicale était enrichie par la projection simultanée d’images du film d’Einsenstein, avec, en sous-titrage, la traduction des textes chantés par le chœur. Le public a ainsi bénéficié d'une meilleure compréhension de l’œuvre et a pu la situer exactement dans son contexte historique.

Notre première répétition d'ensemble le 1er décembre 2012 : reportage sur Nyon Région Télévision, à la 14e minute, http://www.nrtv.ch/2012/12/05/art-obaz-du-06-decembre-2012/